Comment rester en bonne santé.
 
Se connaitre soi même, en vérifiant ce qui peut être le mieux pour soi.
 
Douleur à la nuque:
 Des douleurs dans la nuque sont subitement apparues. J'ais commencé à faire des exercices de rotation de la tête tous les jours. Ces douleurs ont persistées pendant 18 mois, mais peu à peu elles se sont atténuées jusqu'à disparaitre.
Je continue mes exercices tous les matins depuis au moins 15 ans, et les douleurs à la nuque ne sont plus jamais revenues.
L'exercice consiste à faire:
Lever la tête au maximum, puis ramener le menton à la poitrine.
Pencher la tête vers l'épaule gauche, puis vers l'épaule droite.
Rotation de la tête à gauche, puis à droite.
Faire 5 à 10 fois chaque mouvement, tous les jours.
 
Tendinite épaule gauche:
J'ai eu une tendinite à l'épaule gauche, j'ai été voir mon médecin généraliste, qui m'a envoyé à un Kiné. Après 20 séances d'exercices aucune amélioration ne s'est faite ressentir. J'avais pris une radio de mon épaule. Le kiné me montra la radio et me fis remarquer que mes tendons était coincé par la position élevée de la rotule de mon épaule. Il me préconisa de retourner voir le médecin Généraliste, afin d'avoir d'autre séances Kiné.
Comme d'habitude je me mis à réfléchir au problème, Quel sont les éléments qui tiennent en place nos os? Nos muscles grâce aux tendons. Je me dis que si la rotule de l'épaule est trop haute ce doit êtres les muscles qui les tirent vers le bas qui sont un peu faiblard. Pour renforcer ces muscles que faire, des tractions, pendu à une barre fixe, je me mis à faire 10 tractions par semaine lors de ma culture physique. Cela à duré environ une année, avec une amélioration progressive de la douleur jusqu'à sa disparition. Cela fait pas mal d'années, je continue à faire mes tractions, 6 au lieu de 10, mes 79 ans m'ont un peu calmé, mais la tendinite à l'épaule n'est jamais revenue depuis.
 
Histoire de cholestérol :
 Un jour je fais une analyse de sang, mauvais cholestérol 2,90 gr. Le docteur me donne un médicament " Elisor 20 mg cp sec : B28 ", et me propose de me revoir dans un mois. En sortant de la visite, je me rends à la pharmacie où j'achète le médicament.
J'arrive à la maison et je me dis : dans la marine lorsque l'on avait jusqu'à 3 gr de cholestérol, le médecin nous demandait de surveiller notre alimentation, en supprimant quelques nourritures trop grasses, et que l'on se reverrait dans 3 mois. Je me suis dis, je ne prends pas l'elisor, je surveille mon alimentation, et je revois le docteur dans un an.
 
Surveillance alimentaire journalière:
J'ais remplacé le pastis du midi par un mélange orgeat-menthe.
Les crackers belin, par 200 grammes de carottes râpées, avec 2 ou 3 petits cornichons au vinaigre coupés en petits morceaux, de la sauce pour nems et un mélange d'huile d'olive, et d'huile Tramier Colza, 50% de chaque. Très bon.
Les pâtisseries par ,deux pommes, une banane.
Je ne mange plus de friture, de charcuterie, de beurre, de pâtisseries, etc.
Un an plus tard mon cholestérol est tombé à 2,40 gr, et a continué par la suite à ce niveau.
 
Bon cholestérol (HDL ):
Mon bon cholestérol passe de 0,60 à 0,40 d'un coup, déséquilibre pour le rapport entre le bon et le mauvais. Pour qu'elle raison, personne ne peu le dire, même pas les docteurs, car je n'ai aucun changement significatif dans ma vie, comme alimentation, ou exercices. Je pose la question à Google, < comment faire remonter le cholestérol HDL ?> Naturellement comme toujours, lorsque l'on a un problème on s'aperçoit, que ce même problème est très répandu, et que certaine personne on appliqué un remède qui a été efficace. Par exemple une personne dit qu'elle avait ce problème et que le HDL est remonté en mangeant des noix tous les jours, et en augmentant la consommation d'huile d'olive. J'ai donc mangé 4 noix, 4 amandes par jours et augmenté ma consommation d'huile d'olive. Mon bon cholestérol était remonté à 0,60 au contrôle suivant.
 
Histoire de digestion :
 J'avais des gaz abondants et nauséabonds, lorsque je faisais des vents on avait l'impression que l'on venait de lancer une boule puante. J'allais aux toilettes 2 fois dans la journée, 2 ou 3 fois par semaine, alors que normalement je n'y vais qu'une foi par jour. J'avais des gargouillements dans le ventre. Je me rendais compte que mon appareil digestif n'était au mieux de sa forme.
Je fais une recherche sur Google " Gaz abondant et nauséabonds ". Je me rends compte que des centaines de personnes ont le même problème. Une personne dit qu'ayant ce problème elle en parle à son médecin, après discutions sur la nourriture, on lui suggéra d'arrêter de boire du lait ou de manger des laitages, Yaourt fromage, etc.
 
Je buvais deux verres de lait écrémé de 33 cl , + un yaourt Danacol de Danone, + une portion de 20 gr de bon fromage, 60% de matière grasse. Je décide d'arrêter de boire un verre de lait dans la journée. En deux ou trois jours je constate une amélioration, Je décide d'arrêter de boire le 2 me verre de lait, je n'ais plus de gaz nauséabonds. Mes sels étant un peu liquide je refais des recherches sur internet qui me conduisent à consommer des bananes. Celles ci favorisent l'extraction des liquides des sels par l'intestin. Mes sels redeviennent normaux. Je continue donc avec le yaourt et la portion de formage. Je n'ai plus de problèmes de digestion, je vais à la sel tous les jours , à la mème heure.
 
Insomnie chronique :
 J'ai toujours eu une tendance à ne pas vouloir me coucher le soir, jamais sommeil, et à avoir du mal à me lever le matin. Lorsque je me couchais, je mettais 2 ou 3 heures avant de m'endormir. Lorsque j'étais en congé je me levais à 12 :00 h voir 13 :00 h .Cela à durer toute ma vie active.
En prenant ma retraite j'ai dis à mon épouse, " si je ne fais rien je vivrais la nuit et dormirais le jour ". Ne voulant pas prendre de somnifères je réfléchi à la question. J'avais remarqué qu'un plongeur en apnée profonde faisait avant de tenter son exploit une série de respirations profondes pour oxygéner son sang afin de ralentir les battements de son cœur. Je me suis dit, si le cœur ralenti, le corps se calme. Je me suis donc inventé un mouvement respiratoire pour apaiser mon corps. Lorsque je me couche, je fais une série de respiration profondes : sur les doits de la main droite je compte, pouce 5 respirations, index 5 respirations, etc.…, sur les doits de la main gauche je compte, 1, 2, 3, jusqu'à 15 pour aspiration, et 15 pour l'expiration. Ce qui me fait, 25 aspirations, expirations, à 30 secondes par mouvement.
 
Méthode de respiration.
Je fais remarquer que nous ne respirons jamais profondément, et que cet exercice fait également beaucoup de bien aux poumons.
 
Reprenons:
Main droite

Main Gauche

pouce droit
pouce gauche,
je compte,
1,2, …15, aspiration,
1,2,…15, expiration.

Index gauche,
je compte,
1,2, …15, aspiration,
1,2,…15, expiration.

Majeur Gauche,
je compte,
1,2, …15, aspiration,
1,2,…15, expiration.

Annulaire gauche,
je compte,
1,2, …15, aspiration,
1,2,…15, expiration.

Auriculaire gauche,
je compte,
1,2, …15, aspiration,
1,2,…15, expiration.
 Aspiration jusqu'à 10 je gonfle le ventre, et de 11 à 15 je gonfle les poumons. (15 secondes).
Expiration jusqu'à 10 je dégonfle le ventre, et de 11 à 15 je dégonfle les poumons. (15 secondes).
 Je répète cet exercice avec, index droit, majeur droit, annulaire droit, auriculaire droit.
 Au début vous n'arriverez peut être pas à 30 secondes par mouvements, mais cela viendra avec l'entrainement et la persévérance.
 Cet exercice qui fait 25 aspirations-expirations, dure environ 13 à 14 minutes.
Après cet exercice, je sens mon corps relaxé, mon estomac apaisé, ma gorge dégagée, mes poumons décongestionnés et je m'endors en 5 ou 10 minutes.
Je me couche à 23:00h et je me lève à 06 :30 h, et je dors comme un bébé.
Depuis janvier 1982 j'applique cet exercice est n'ais plus fait d'insomnie, si ce n'est qu'une fois de temps en temps, très espacé, et si cela m'arrive un jour, je dors três bien le lendemain.
 
Article sur la respiration vu sur Télé 7 jours le magazine de programmes télévision: respire
 
Histoire de prostate:
 De novembre 2007 à mai 2008 j'avais du mal à uriner, je me levais la nuit 4 ou 5 fois, pour avoir des mixions très petites. J'avais un adénome, comme la pluparts des hommes. Le médecin me donnait tamsulosine 0,4 Mg. En Mai 2008 mon PSA monte à 8,69. Le médecin me change le médicament pour Avodart 0,5 Mg, mon PSA redescend. En octobre 2008 les médicaments n'ayant d'après moi aucun effet, je demande à mon docteur de m'envoyer à un urologue. Ce dernier confirme ce que je pensais en me disant que les médicaments que me donnais le généraliste ne me faisait aucun effet. Il me dit que la déformation de ma prostate nécessite une résection endoscopique, c'est-à-dire me raboter la prostate par les voies naturelles.
 
Je suis mécanicien et avant d'aller voir l'urologue j'avais pensé que lorsqu'un tuyau est bouché on le cure pour libérer le passage. Donc ayant déjà cette idée, j'acceptais immédiatement les propositions de l'urologue. J'ai passé un mauvais moment mais l'opération a été réussie, il n'y avait rien de mauvais, (cancer), j'ai retrouvé mon ardeur de jeune homme, malgré mes 77 ans. Maintenant j'urine quant je veux, je tiens de 24:00h à 06 :00h sans problèmes alors que je bois 3 litres d'eau par jour.
 
Calculs néphrétiques:
 En 1965 je suis à l'école du brevet supérieure de mécanicien de le marine nationale. À 3 jours des vacances de noël, je fais une crise de coliques néphrétiques. Je refuse d'aller à l'hôpital, car j'ais peur d'y rester trop longtemps et de perdre mon année scolaire. Je me fais donc mettre exempt à domicile pour 3 jours, ensuite il y avait les vacances de Noël, j'espérais que les coliques auraient passées à la rentrée.
 
Mon médecin de famille vint me soigner à domicile. A la rentrée mon calcul était toujours coincé entre le rein et la vessie. Je rentre à l'école me décidant d'accepter l'hospitalisation. Subitement en passant dans un caniveau avec la voiture, le choc me libère le calcul, j'ai senti un soulagement de la douleur immédiate. En arrivant à l'école le médecin me confirma que le calcul était dans la vessie et qu'il n'y avait plu qu'à attendre qu'il sorte, en essayant de le récupérer. Le calcul est sorti lorsque j'urinais, il disparu dans l'urinoir, je ne sus pas de quoi se composait ce calcul, donc pas de régime.
 
Cinq ans plus tard, en 1970, rebelote comme l'on dit, re coliques néphrétiques, j'ai mon urine qui est très épaisse, marron foncé, je traine quelques jours à l'infirmerie centrale de Diégo Suarez, puis je fais mon calcul, je le récupère, à l'analyse en voit que c'est du calcium. Directive médicale, ne plus manger ou boire des aliments qui ont du calcium, tous les laitages, les fruits, enfin éviter d'absorber du calcium. Comme d'habitude je me mets à réfléchir au problème.
 
Lorsque l'on rentre à l'hôpital, la première des choses que les infirmiers font, c'est de vous brancher une perfusion de liquide additionné de calmant pour la douleur, ce liquide est pour laver les reins. Et je m'aperçois effectivement que je ne buvais pratiquement pas grand-chose, avant ma crise. A partir de là, je décide de boire minimum 3 litres d'eau du robinet par jour, et de manger ce que je veux. Je me suis tenu à cet engagement depuis 1970, l'hiver je bois 3 litres et l'été 4 litres d'eau, et depuis je n'ais plus eu de coliques néphrétiques.Comme nous somme en 2013, cela fais 43 ans sans régime particulier, si ce n'est boire beaucoup (d'eau).
 
J'ai 79 ans, ( né le 18/02/1934), je ne prends aucun médicaments, si ce n'est un peu de Paracétamol, ou Aspirine pour de l'arthrose générale. Je ne vois le médecin que tous les deux ans, ma dernière visite chez lui a été en Juillet 2011, et je ne compte le revoir qu'en octobre 2013 ( pas sur ), je profiterais pour faire un contrôle sanguin, sauf imprévu naturellement.
 
Tensions et poids 2012
 
Mois
Systo
Diasto
Puls
Poids / Kg
Janvier
134
64
80
64,0
Février
140
67
67
65,4
Mars
149
73
88
64,8
Avril
137
71
77
65,2
Mai
110
50
64
65,6
Juin
116
55
75
65,3
Juillet
122
55
66
64,9
Aout
113
55
78
64,8
Septembre
139
65
78
65,7
Octobre
120
46
78
65,2
Novembre
113
62
86
64,8
Décembre
138
64
84
64,4
Mon poids vari très peu,
dans ma dernière unité, à la Direction du Port deToulon, je pesais 75 Kilos,
on mangeait trop.
 
Histoire d'hémorroïdes.
J'ai été opéré des hémorroïdes en janvier 1982. Nous somme en 2010.
J'ai eu du sang dans mes sels, j'ai une hémorroïde moyenne, comme la 1re phalange du petit doigt. Je vais voir le généraliste, qui m'envoie au spécialiste gastro entérologue. Le sang vient bien de l'hémorroïde. Il me propose quant même une endoscopie, vue mon âge (75 ans), et des antécédents avec ma mère de polype phénoménal. Je fais une endoscopie, ablation d'un petit polype, sans conséquence. Mais j'ais eu l'hémorroïde enflammée par l'endoscopie. Le médecin me donne des suppositoires efficaces, la douleur se calme mais l'hémorroïde est toujours là. Cela piquote de temps en temps. Ne voulant pas me servir de médicaments je cherche une solution naturelle. Je me dis que les hémorroïdes sont des inflammations de vaisseaux sanguins situés autour de l'anus. Si je désinfecte l'anus régulièrement, il ne devrait plus y avoir d'inflammation. Pour se désinfecter les mains on nous conseille de se savonner au savon de Marseille pendant 30 secondes. Je me savonne donc l'anus, tous les matins, après avoir été à la selle, pendants 30 secondes, à la savonnette Le Chat, savon de Marseille. Cette désinfection je la pratique depuis 2010, l'hémorroïde a disparue, et par un moyen naturel.
 
Conclusion:
 Nous somme les champions du monde pour la consommation de médicaments. Les français ne se portent pas mieux que les autres habitants des pays riches.
Un exemple: Ma mère 94 ans était chez elle, elle consommait 10 à 12 médicaments par jours. Elle entre à l'hôpital, pour déshydratation, bronchite, elle n'allait vraiment pas bien. Ses médicaments passent à 5, plus de 50 % de réduction. Elle passe 1 mois et demi à l'hôpital, sa santé s'améliore très nettement. Je la place en maison de retraite, ses médicaments passent à 3; un pour les petites douleurs, un léger pour calmer sa nervosité, 1 pour un peu de diabète. Actuellement elle a 99 ans, ( né le 13 mai 1914 ), elle se porte très bien, si ce n'est le nombres d'années qui est pesants, mais cela n'est pas guérissable.
Je ne dis pas que les médicaments sont à proscrire systématiquement, Ils sont quelquefois indispensables. Ce que je dis c'est que l'abus de consommation de médicaments, avec leurs effets secondaires est plus nuisible qu'utile. Et que la personne qui abuse se porte mal et de plus en plus mal.
Alors soyez vigilant, ne pas écouter systématiquement les médecins, s'étudier et essayer d'apporter des solutions naturelles aux problèmes qui peuvent se poser. Naturellement cela suppose une volonté à pouvoir se limiter sur la consommation d'alcool, de sucre, de sel, de gras, de fumer, ( j'ai fumé de 14 à 56 ans, j'ai eu beaucoup de mal à arréter, mais quelle joie lorsque j'y suis arrivé ). Faire de la culture physique, bouger, marcher. Et tout cela pas une semaine, pas un mois, pas un an, mais toute la vie, tant que le physique le permet. Croyez moi lorsque j'avais 30 ans, j'avais plus de problèmes de santé, qu'aujourd'hui, car je ne me surveillais pas. J'ai actuellement 79 ans depuis 30 ans que je fais de la culture physique, de la danse, de la marche, que je contrôle ce que je mange, je me porte beaucoup mieux, mon seul souci c'est un peu d'arthrose dans les articulations en général.
 
 PS: soyez courageux, persévérant, étudiez vous, ayez de la volonté dans les privations, vous vous porterez beaucoup mieux. Bonne santé.
 
Nous sonnes le 27 janvier 2015, je vais avoir 81 ans, dans quelques jours, j'applique toujours, tous mes exercices, et je me porte toujours très bien.