MARIN
Marine nationale, (2010)
Moyens:
180 bâtiments pour un tonnage de 490 000 tonnes (à pleine charge) 211 aéronefs.
Personnels: 37 000 militaires et 4 000 civils.
Budget 2011:4,23 milliards €.
Forces:
FAN : 103 bâtiments de combat et de soutien - 11 850 personnes.
FSM :
10 bâtiments - 3 500 personnes.
AVIA :
206 aéronefs - 5 800 personnes.
FORFUSCO :
17 formations - 2 400 personnes.
Autres composantes et services:
Bataillon de marins-pompiers de Marseille : 2 450 personnes.
Gendarmerie maritime : 1 100 personnes.
Service de soutien de la flotte : 1 550 personnes.
Service logistique de la Marine.
Chef d'état-major:
Amiral Bernard Rogel. 
 
Sommaire:  
Le Richelieu: Bâtiment de ligne Cuirassé.
Le Champenois: Escorteur Rapide.
L'Arromanches: Porte avions.
E A M F: École des Apprentis mécaniciens de la Flotte, St Mandrier.
L'Arromanches 2: Porte Avions.
 
Insigne des Armées.
Le 16 Mars 1954, je suis convoqué pour faire mon service militaire, d'une durée de dix huit mois.
Je fais remarquer en passant, que si je n'avais pas été inscrit maritime définitif, la marine nationale ne m'aurait jamais incorporé, pour cause de manque d'instruction. En effet il fallait avoir au moins le certificat d'étude pour espérer entrer dans ce corps.
Je vais à Hourtin, prés de Bordeaux pour faire ma formation. Je suis inscrit Maritime définitif, levé le 16 Mars 1954, classé, matelot de 3 me classe, sans spécialité, , matricule 21254 T 54.
 
L'étiquette de mon caban.
 
 
Bien qu'ayant un CAP de mécanicien, de l'école d'apprentissage maritime, la marine nationale me classe comme manœuvrier, prétextant que je n'avais jamais navigué comme mécanicien au commerce. Je proteste naturellement auprès du capitaine de compagnie. On décide de me faire passer un essai d'ajustage. C'est une catastrophe, on aurait pu observer le soleil au travers de mon ajustage, j'obtiens un 10/20 par indulgence. Il fallait une note de 12/20 pour être mécanicien. La veille de l'attribution des spécialités, un message arrive de Paris demandant au commandant du centre de formation de faire des mécaniciens, la spécialité étant déficitaire. La note pour l'obtention de la spécialité est ramenée à 10 /20. Ouf ..... je vais grâce à beaucoup de chance, pouvoir faire une spécialité qui m'a toujours attiré, depuis que j'étais enfant, Mécanicien.
Retour en début de page .
 
Le 21 mai 1954:
je suis promu matelot de 2 me classe BP (breveté provisoire ) mécanicien. , Galon rouge,
Insigne de mécanicien, tous deux sur le haut de la manche gauche.
Tous les galons à venir se portent au bas des deux manches.
Je suis affecté sur le Richelieu, comme Mécanicien à la machine arrière, cuirassé, port d'attache Toulon, bâtiment de lignede 48 000 tonnes, un des plus gros bâtiment de guerre Français.
 CARACTÉRISTIQUES:

 

Longueur: 247,90 m. Largeur: 33 m.Tirant d'eau: 9,70 m.
Équipages: 1550 hommes.
Machine: 4 turbines , 150 000 chevaux.
Vitesse: ce bâtiment colossal pouvait se déplacer à 30 noeuds (55 kms/h).
Il fut construit en 1935, et lancé en 1939, armé de tourelles quadruples de 380 mm, tourelles de 152 mm, 100 mm et des tourelles de 57 mm Bofors antiaériens.
Service par bordée à la mer et au mouillage:
 
94 heures par semaine à la mer soit 376 heures pour 4 semaines.
413 heures au mouillage, pour 4 semaines et pas de RTT ni de rattrapage quelconque.
Porte arsenal de Toulon.

 Je demande des livres sur la machine ,
à mon adjudant , car je n'y connaissais rien . Il m'en fournit , tout heureux de voir un jeune faisant son service militaire s'intéresser à la machine .

Un an après je passe le certificat de conduite machine , que j'obtiens avec une centaine de points .

Le 01 décembre 1954 , je suis promu , matelot mécanicien de 1er classe BE (breveté élémentaire ). Galons de BE .
Un mois avant la fin de mon service militaire, ne voulant plus retourner au commerce, et, n'ayant aucun travail prévisible dans le civil , je demande à rengager. Je suis accepté .le 15 Septembre 1955, je prends un engagement de trois ans. Cette engagement est un contrat à durée déterminé.
En Février 1956, nous conduisons, le Richelieu, à Brest, pour y être désarmé.
Le 01 Avril 1956, je suis promu, QM2 (Quartier-Maître de 2 me classe). Galons de QM2.
Retour en début de page
Le Champenois. 
Le 16 Juillet 1956, je suis affecté sur le E 52 champenois. Escorteur rapide, premier équipage pour effectuer les essais avant mise en service, à Lorient.
CARACTÉRISTIQUES:
Escorteur Rapide.
Longueur: 99,80.
Largeur: 10,30 m.
Équipage: 198 hommes.
Puissance: 20 000 Chevaux, 2 hélices.
Tirant d'eau: 4,10 m.
Déplacement: 1700 tonnes.
Vitesse: 27 nœuds, (52 kms/h). 
Le navire étant en armement il y a de la place partout. Le capitaine chef du service machine, veut m'affecter à la machine, puisque je possède le certificat de conduite des machines à vapeur. Devant ma grimace, il me demande si ce poste ne me convient pas. Je lui réponds qu'ayant le certificat de machine j' aimerais bien, si cela était possible , apprendre autre chose. Il regarde son cahier, et me propose la chaufferie, que j'accepte. Deux mois plus tard, les essais étant acquis, nous regagnons Toulon, comme nouveau port d'attache.
 
Nous faisons des essais de nouvelles torpilles. Un an plus tard je passe le certificat de conduite des chaufferies, que j'obtiens avec encore une centaine de point supplémentaires. Je précise que ces points comptent pour l'avancement. Je demande à voir le chef et lui demande un autre poste, ayant eu le certificat chaufferie. Quelques mois plus tard, un poste est vacant aux diesels alternateurs, qui fournissent le courant 440 et 220 volts. J'y suis affecté, conformément à la promesse que m'avait faite le chef. Je reprends les bouquins sur les diesels, je m'instruis, et , je passe le certificat de conduite diesels, avec quelques points supplémentaires.
Le 15 septembre 1958, je rengage de 6 mois (CDD).
Le 15 mars 1959, je rengage de 3 ans (CDD).
Le 11 juin 1959, je débarque du Champenois .
 
Retour en début de page
Le 11 juin 1959: je suis affecté sur l'Arromanches.
Portes avion, ancien bâtiment Anglais "le Colossus". fût construit en 1942, par le Royaume-Uni (Vickers Armstrong, Tyne) et lancé en 1943, mis en service en 1944, en Angleterre.

CARACTÉRISTIQUES : Type: Porte-avions léger (CVL).
Moteurs: 4 chaudières Admiralty timbrées à 28,1 kg/cm² et surchauffé à 370°C.
Propulsion: 2 turbines Parsons à simple réduction, 2 hélices,
Puissance propulsion: 40 000 ch.
Longueur: 211,68 m. Largeur: 34,29 m. Tirant d'eau: 7,01 m.
Vitesse: 25 noeuds, ( 46 kms/h ). Équipage: 1 020 hommes,
Déplacement standard: 13190 t
. Déplacement maximal : 18040 t.
Artillerie: 43 Bofors (6x4 et 19x1) de 40 mm,.Aviation: Aménagement du pont, 2 ascenseurs,
1 catapulte, et 1 hangar.
 Mis à la dispositionde la France en1946, il nous fut définitivement cédé en 1951.
Rollover

Passez l'index sur cet écusson .

Son armement lui fut retiré. je ne sais pas à quelle datte, en 1950 il avait, je crois, des canons de 40 antiaériens Bofors, des canons de 40 antiaériens Vickers.
 Je suis affecté à la machine arrière.
Le 1er Janvier 1960 je suis promu, QM1 (Quartier-Maître de 1er Classe). Galons de QM1.
A la suite de cette promotion je pense qu'il va me falloir faire le cours de Quartier-Maître, d'où l'on sort admissible officier marinier, c'est à dire admissible Second Maître. Ce cours qui dure six mois me fait un peu peur, car on y étudie l'algèbre. Ayant quitté l'école à moins de 13 ans, l'algèbre est pour moi quelque chose d'assez abstrait. Pour me présenter à ce cours dans de meilleures conditions, je prends des cours d'instruction générale par correspondance. J' améliore ainsi mon degré d'instruction.
EAMF
 
Le 1er Octobre 1960, je rentre à l' E A M F Saint mandrier (École des apprentis mécaniciens de la flotte), au cours de quartier-maître.
J'en sors le 1er Avril 1961, admissible officier marinier, et , suis réaffecté sur l'Arromanches.
Étant sorti du cours relativement bien placé, je décide de continuer à m'instruire, pour essayer d'être admis au cours du brevet supérieur.
 
 
L'Arromanches
Je rembarque donc sur l'Arromanches, le 1 avril 1961.
 
Je suis affecté à la frigo. je m'occupe des chambres froides, des fontaines réfrigérantes et des armoires frigorifiques. Comme je ne connais pas beaucoup le froid, je reprends des livres, et étudie la technique du froid et la conservation des aliments.
Je ne passe pas la conduite du froid car le certificat n'existe pas .
Je continue à m'instruire. Je passe un examen pour augmenter mon degré d'instruction. Examen réussi , je passe dans la catégorie suivante.