ARROMANCHES.
Type : Porte-avions léger (CVL)
 
 
Pour les nostalgiques de l'aéronavale et des vieux Porte-avions, voici une film d'une dizaine de minutes "Les Ailes de l'Arromanches", à visionner avec le lien ci-contre: http://www.ecpad.fr/les-ailes-de-l-arromanches.
 
(Histoire des porte avions français, ceux avec des ponts en ....bois.
 
Le Bois Belleau (ex-USS Belleau Wood) est un porte-avions léger de la Marine nationale française, en service de 1953 à 1960. Le Bois Belleau est nommé en hommage à la bataille du bois Belleau de la Première Guerre mondiale.
C'est le sister-ship du porte-avions La Fayette, (ex USS Langley CVL-27 américain[1]). Le La Fayette et le Bois Belleau sont des coques de croiseurs dont les superstructures ont été remplacées par un hangar et un pont d'envol. Les machines sont restées celles des croiseurs, mais des bulges ont été ajoutés à la coque pour améliorer la stabilité, avec un pont métallique.
 
L'Arromanches (R95), porte-avions de combat léger, est le prototype d'une série de neuf porte-avions de classe Colossus. Sa construction a commencé le 1er juin 1942 aux chantiers Vickers-Armstrong (Royaume-Uni). Lancé le 30 septembre 1943 et commissionné en décembre 1944, il est incorporé dans la Royal Navy sous le nom de Colossus. Le Colossus fut loué à la Marine nationale française en août 1946 pour une durée de cinq ans. La Marine nationale le rebaptise du nom d'Arromanches, destiné à perpétuer le souvenir et l'importance de cette petite ville de Normandie lors du débarquement du 6 juin 1944 et l'achète en 1951.)
 
 

Béarn
Arromanches
Foch

 Les commandants du porte-avions Arromanches
Capitaine de vaisseau Yves Caron 6 août 1946.
Capitaine de vaisseau René Sap 18 juillet 1947.
Capitaine de vaisseau André Jubelin 25 octobre 1948.
Capitaine de vaisseau Paul Monaque 13 mai 1950.
Capitaine de vaisseau Emile Granger-Veyron 19 décembre 1951.
Capitaine de vaisseau Charles-Edouard Lahaye 14 août 1952.
Capitaine de vaisseau André Patou 29 août 1953.
Capitaine de vaisseau Fernand Bailleux 30 octobre 1954.
Capitaine de vaisseau Jean Philippon 22 avril 1956.
Capitaine de vaisseau Michel Ferran 5 octobre 1957.
Capitaine de vaisseau Jules Vilbert 11 juillet 1959.
Capitaine de vaisseau Félix Ortolan 19 décembre 1959.
Capitaine de vaisseau Jacques Thabaud 12 janvier 1961.
Capitaine de vaisseau Pol Huet 25 juin 1962.
Capitaine de vaisseau Ronald Midoux 9 septembre 1963.
Capitaine de vaisseau Paul Fayard 16 novembre 1964.
Capitaine de vaisseau Jean Eschbach 12 octobre 1965.
Capitaine de vaisseau François Granry 14 octobre 1966.
Capitaine de vaisseau Jean Birden 30 octobre 1967.
Capitaine de vaisseau Adrien Chossat de Montburon 4 octobre 1968.
Capitaine de vaisseau Jean Chaumeil 24 décembre 1969.
Capitaine de vaisseau Gabriel Karcher 3 décembre1970.
Capitaine de vaisseau Pierre Lauru 17 décembre1971.
Capitaine de vaisseau Alain Fatou 20 mars 1973.
 
Amicale des Anciens Marins du porte-avions Arromanches
Cette association a pour objet de
"Rechercher les anciens marins du porte-avions Arromanches;
" Faciliter l'entraide maritime;
" Contribuer à l'éducation de la jeunesse en l'orientant vers les carrières maritimes suivant ses moyens;
" Créer des liens d'amitiés franco-anglaises avec des marins de l'HMS Collossus, nom d'origine du porte-avions Arromanches.
Siège social: Mairie d'Arromanches, rue du Colonel MICHEL 14117 ARROMANCHES.
Président: Raymond JACQUET (5 rue Auguste ISAAC 69200 VENISSIEUX; tél: 04 72 51 35 10).
http://www.net1901.org/association/AMICALE-DES-ANCIENS-MARINS-DU-PORTE-AVIONS-ARROMANCHES,421324.html
 
Caractéristiques principales
Déplacement: 14 000 tonnes Washington; 17000 tonnes en pleine charge
Dimensions: Longueur 211,25 m; Largeur 24,50 m à la flottaison, 34,29 pont d'envol;
Tirant d'eau en charge: 7,15 m
Vitesse: 25 nœuds, (46 kms/h).
Propulsion: 4 chaudières type Admiralty à 3 corps timbrées à 28 kg surchauffé 360°.
Machines: 2 Turbines à engrenages Parsons à simple réduction, deux hélices.
Puissance: 40 000 CV
Combustible: Fuel (3200 tonnes)
Equipage: 42 officiers, 777 officiers mariniers, quartiers-maîtres et matelots, non compris le personnel aéro, qui est d'environ 200 hommes.
Armement:43 canons de 40 mm AA (6 pom poms quadruples Vickers et 19 Bofors sur affûts simples).
Aviation: 2 ascenseurs, 1 catapulte, et 1 hangar. 24 avions et 1 hélicoptère de sauvetage.
 
Origine, 1944.
 
Son pont d'envol, qui a une longueur de 210 mètres et une largeur de 34 mètres, est relié à un hangar unique par deux ascenseurs
 
Aprés grand carènage, 1958 , installation de la piste oblique, et du miroir d'appontage, armement débarqué.
  
 
 
Historique du porte-avions Arromanches
Mis sur cale en Angleterre en juin 1942, aux chantiers Vickers-Armstrong, il est terminé en décembre 1944 et incorporé dans la Royal Navy sous le nom de Colossus. Après sa période d'essais et d'entraînement, le Colossus rallie l'Eastern Fleet, puis est affecté à la British Pacific Fleet. Il quitte Colombo au début de juillet 1945, avec trois autres porte-avions légers, pour rallier la British Pacific Fleet, qui vient de se joindre aux forces de l'Amiral Halsey, en vue des opérations contre Kiou-Shu et des derniers combats qui devaient aboutir à la capitulation du Japon.
Après la fin des hostilités, le Colossus rentre en Angleterre. En 1946, l'Angleterre le loue à la France pour une durée de cinq ans. A l'expiration de ce délai, la France qui, entre temps, avait rebaptisé le porte-avions du nom d'Arromanches, l'acquit définitivement. La cérémonie de remise officielle du Colossus à la France eut lieu le 6 août 1946, à Portsmouth, en présence du Premier Ministre anglais, M. Attlee, accompagné du Premier Lord de la Mer, l'Amiral Sir John Cunningham et du C.A. Sir Thomas Troubridge, Troisième Lord de la Mer. La France était représentée par M. Michelet, Ministre des Armées, et le V.A. Lemonnier, Chef d'Etat-major Général de la Marine. M. Massigli, Ambassadeur de France à Londres, assistait à la cérémonie.
Le 25 août 1946,une force navale dirigée par le Richelieu, portant la marque du V.A. Lemonnier, appareille de Cherbourg pour aller au devant du porte-avions Colossus, qui fait route vers la France, arborant la marque du C.A. Nomy, commandant l'Aéronavale. A 15 milles environ des côtes françaises, les deux formations se rencontre et, après quelques exercices d'ensemble, se dirige vers Cherbourg .Cela marque la première arrivée du porte-avions en France.
1947 : Croisière en AOF, en compagnie du cuirassé Richelieu.
1948-1949 : Première campagne d'Indochine, avec les flottilles 4F et 8F. Campagne précédée et suivie d'exercices, dont les derniers (Verity), permettent la mise au point de la formule des " Hunter Killer Group ".
1950-1951 : Après grand carénage, nouvelle campagne d'Indochine.
1951 : Acheté à la Royal Navy.
1952 : Retour à Toulon (juin), et nouveau départ vers l'Indochine (août)
1953-1954 : Nouveau retour à Toulon (février), pour préparer un nouveau départ. Les flottilles 3F (Helldiver), et 11F (Hellcat), participent activement aux opérations dans le Nord Vietnam, et en particulier à la résistance de Dien Bien Phu, puis à l'évacuation des réfugiés.
1954-1955 : Retour à Toulon (septembre 1954). Après carénage, il reprend ses activités au sein des forces maritimes de Méditerranée.
1956 : Opération de Suez, en compagnie du La Fayette, avec les 14 F (Corsair) et 9 F.
1957-1958 : Grand carénage : aménagement d'une piste oblique, et d'un miroir d'appontage, armement débarqué, équipement radar refondu.
1958-1961 : Utilisation comme porte-avions d'entraînement, avec des Alizé et des Zéphyr. Courte intervention à Bizerte (1961), et mission de transport aux Etats-Unis.
1962-1974 : Porte-hélicoptères d'assaut, avec la 33F, l'Arromanches continue à qualifier des pilotes à l'appontage, (escadrille 53S). Il permet d'étudier la lutte ASM avec la 31F. Il termine en 1974 sa vie active, qu'un grand carénage (1968) avait permis de prolonger.
1974-1978 : Le porte-avions est condamné et débaptisé le 5 septembre 1974 par arrêté n°21 du 05/09/74. On lui attribue le numéro de coque Q525. Au mouillage en rade de Toulon, en attendant sa démolition. Il est mis en vente le 5 mai 1976. La coque est achetée par la Société de métaux Alexandrian Frères d'Aubagne en décembre 1977. Début 1978, un chenal est creusé pour l'amener à quai aux chantiers de Brégaillon, au fond de la rade de Toulon. L'îlot, découpé à la base, est abattu en novembre 1978, le dépeçage dure presque deux ans, la ferraille partant en Italie. L'Arromanches ne sera pas remplacé.
L'Arromanches était destiné, à opérer en escadre en apportant le soutien de son aviation dans des opérations offensives ou à titre de défense antiaérienne d'une formation à la mer.
 En fait, la vitesse trop faible de l'Arromanches ne lui permit pas d'accompagner une escadre moderne, mais il put rendre d'immenses services, comme l'expérience l'a prouvé, dans des opérations contre la terre ou comme porte-avions d'escorte.
Il permit surtout à la France de reconstituer son aéronavale et de donner aux équipages la possibilité de s'entraîner sur du matériel moderne en attendant l'entrée en service des deux porte-avions Clemenceau et Foch. Il constitua, enfin, une base aérienne très mobile, capable d'intervenir efficacement en cas de troubles dans l'Union française à l'époque.
Le nom d'Arromanches, destiné à perpétuer le souvenir du débarquement allié sur les côtes normandes en juin 1944, apparaît pour la première fois sur les listes de la Flotte avec ce porte-avions.
En 27 années de service l'Arromanches a parcouru 600 000 miles, 67 000 heures de chauffe, 43 500 heures de navigation et 30 000 appontages.
 
Principale escales et mouillages
1947: Marseille, Ajaccio, Cannes, Casablanca, Agadir, Cap Blanc, Dakar, Arzew, Alger, Bizerte, Malte.
1948: Mers-el-Kébir, Casablanca, Brest, Arromanches (5 juin), Bizerte, Port Saïd, Djibouti, Singapour. Première campagne en Indochine. Saïgon, Nha Trang, Port Dayot, Tourane, Baie d'Along, Hon-Me, Cap St Jacques.
1949: Colombo, Djibouti, Suez, Ismaïlia, Bizerte, Alger, Arzew, Brest, Groix, Portland, Cannes.
1950: Ajaccio, Bizerte, Mers-el-Kebir, Tunis.
1951: Saint Raphael, Cannes, Golfe Juan, Ajaccio, Bizerte, Port Saïd, Djibouti, Colombo, Singapour. Deuxième campagne en Indochine. Cap Saint Georges, Tourane, Lutin, Culao-Re, Lan Ha, Norway, Nha Trang, Hon-Me, La Passe Henriette.
1952: Lan Ha, La passe Henriette, Han Me, Tourane, Cap St Jacques, Singapour, Poulo Bukum, Culao-Re, Hon Gio, Hon Tsu, Hatinh, Hon-Ysu, Don Hui, Cua Nam Trieu, Ti-Van, Saïgon, Nabe, Colombo, Djibouti, Port-Said, Toulon, Ajaccio, Bizerte, La Galite, La Goulette, Cannes, Troisième campagne en Indochine. Jahure, Poulot Bukim, Can Gio, Norway.
1953: Hong Kong, Van Fong, Nha Trang, Can Gio, Qui Nhon, Cap St Jacques, Saïgon, Colombo, Suez, Port Said, Arzew, Djibouti, Singapour, Quatrième campagne en Indochine. Lan Ha, Han Me, Norway.
1954: Nha Trang, Han Me, Lan Ha, Norway, Hong Kong, Can Gio, Tourane, Norway, Baie d'Along, Saïgon, Manille, Sangley Point, Singapour, Colombo, Djibouti, Suez.
1955: Golfe Juan, La Spézia, Bizerte, Porto Farina, Mers el Kebir, Cascais, Lisbonne, Roscanvel, Brest, Plymouth, Cherbourg, Casablanca, Aerzw, Naples , Ajaccio, Malte, Tarente,.
1956: Arzew, Alger, La Spezia, Ajaccio, Bizerte, Porto Farina, Malte, Phalène, Casablanca, Dakar, Conakry, Gorée, Mers-el-Kébir, Campagne de Suez. Limassol, Bizerte, Port Said.
1957: Bizerte, Porto Farina, Ajaccio, Golfe Juan, Norfolk, Pauillac, Mers-el-Kèbir, Alger.
1958: Bizerte, Porto Farina, Ajaccio, La Ciotat, Bregançon, Arzew, Mers-el-Kébir.
Je suis à bord,
1959: Port Pothuau, Bizerte, Ajaccio, St Raphael, Golfe Juan, La Ciotat, Mers-el-Kébir, Arzew, Djibouti, Diego Suarez, Tamatave, St Denis de la Réunion, Port Louis de Maurice.
1960: St Raphael, Golfe Juan, Ajaccio, Mers el Kébir, Gibraltar, Cannes, Bizerte, Bône, Menton, Villefranche, Bruse, Endoume, La Ciotat, Norfolk.
1961: St Nazaire, Belle Ile, Golfe Juan, St Raphael, Bizerte, Mers el Kébir, Bône, Alger, Arzew, Cannes, La Ciotat.
1962: Hyeres, St Raphael.
1963: Bizerte, Ajaccio, La Spézia Mers-el-Kébir.
Jusqu'ici.
1964: Mers-el-Kébir, La Maddalena, Ajaccio, Villefranche, Yorktown, Norfolk, St Nazaire.
1965: Livourne, La Spézia.
1966: San Remo, Palerme, Ajaccio, Palma.
1967: Mers-el-Kébir, Las Palmas, St Raphael, Marseille, Dakar, Abidjan, Santa Cruz de Ténérife.
1968-1969: Grand carénage aucune escale lors des sorties à la mer de 1969
1970: Casablanca, La Goulette, Brest, Malte, Naples, Douala, Nouadibou.
1971: Lisbonne, Banyuls, Iles du Salut, Les Saintes, Fort-de-France , Basse-Terre, Carthagène, Ajaccio, Palma de Majorque.
1972: Le Pirée, Brest, Cherbourg, Lisbonne.
1973: Venise, Casablanca, Ajaccio, Tunis, Bizerte, Naxos, Milos, Barcelone.
 
 
Le porte-avions Colossus (qui deviendra Arromanches) au bassin à Toulon (29 octobre 1946). On reconnaît au premier plan un ex-dragueur américain type YMS.
Le porte-avions Arromanches au bassin (15 novembre 1972).
 
Le porte-avions Arromanches arrive à Toulon.